le stade de l’OL s’apprête à boucler le projet le plus important de son histoire.

Le "Grand Stade de Lyon" à Decines-Charpieu près de Lyon en janvier 2015.

L’Olympique lyonnais s’apprête à boucler le projet le plus important de son histoire.

Après presque dix ans d’un parcours tortueux ponctué de recours administratifs des opposants, de déficits financiers et d’une augmentation de capital, l’OL devient le premier club français propriétaire d’une enceinte flambant neuve de 59 186 places pour un coût estimé à 405 millions d’euros.

Samedi 9 janvier 2016, la journée d’inauguration du stade des Lumières, nom de baptême provisoire, attirera tous les projecteurs sur un club qui n’a plus remporté le titre de champion de France depuis 2008, et connaîtra en point d’orgue, à 19 heures, la prestation de la vedette américaine Will.I.Am, leader du groupe Black Eyed Peas. Un peu plus tôt, face à Troyes, lanterne rouge de Ligue 1, les joueurs lyonnais auront à cœur de ne pas gâcher la fête. Le 5 décembre, les vice-champions de France s’étaient en effet inclinés piteusement contre Angers (2-0) lors de leurs adieux au stade de Gerland.

Son successeur est le dernier des dix stades de l’Euro 2016 à entrer en fonction. A l’exception du Stade de France, cinq enceintes, du Stade-Vélodrome (Marseille) au stade Geoffroy-Guichard (Saint-Etienne), ont subi un lifting en vue du tournoi qui se déroulera du 10 juin au 10 juillet. A l’instar de celui de Lyon, trois autres stades, au financement majoritairement public, sont eux entièrement sortis de terre pour l’occasion : le stade Pierre-Mauroy de Lille (50 157 places), l’Allianz Riviera de Nice (35 624) et le Matmut Atlantique de Bordeaux (42 115).

La mise en route de ces nouveaux stades a été laborieuse. Les problèmes se sont multipliés. A Bordeaux, lors du premier match le 27 mai 2015, une barrière du virage sud a cédé sous le poids des supporteurs. A Lille, on peine à organiser des événements en dehors des matchs de foot et une enquête judiciaire est en cours sur les conditions de l’attribution du chantier du stade à Eiffage. A Nice, trois mois après l’ouverture en décembre 2013, on a dû changer la pelouse labourée…

(ps: n’oubliez pas de me dire si vous voulez + de renseignement sur Nekfeu) :) ;)

Publié dans : Sport |le 18 janvier, 2016 |Pas de Commentaires »

Vous pouvez laisser une réponse.

Laisser un commentaire

Hôtels Mariage G & E |
Rebelweak3 |
La présence du public est s... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'univers d'Alin&...
| Have a happy day
| Joanneautumnthefrenchartist